Présentation

  • : le monde de koulou
  • le monde de koulou
  • : le blog officiel de Koulou dessinateur BD - Auteur de la série "Le Monde de Titus" Publiée aux éditions Grrr...Art
  • Contact

Catégories

BT Titus de A à Z
BT dessins à Colorier
BT Dédicaces Maya 2
BT Dessins Donjoneux pikas
BT bestiaire fantastique
BT Cyrius illustration 1
BT Dessins BD Maya
BT fanart Titus
BT fan-arts divers
 
RT crayonné 1
BT cartes postales Gladyss
BT visages du monde alice 1
BT Carnets de Voyages drala
BT mâitre Messg de Service
BT chez les autres étranger 2
BT rien grd prêtre.

  .

.

BT 4 couv T2 en long1

.

 

Recherche

* * *

BT soltern1

Créez votre blog ?

Clic ICI

8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 09:17

Hier des barbares fanatisés ont tué 12 êtres humains parce qu'ils n'aimaient pas ce que ces êtres humains exprimaient dans leur journal. Ces barbares n'acceptent pas la liberté de ton, de parole, et d'expression de ces êtres humains. Ils n'acceptent pas de débattres de leurs idées avec eux. Alors ils ont trouvé un prétexte pour s'en offenser, et ils sont venu les tuer. Tuer des gens désarmés, pacifiques, ouverts au dialogue. Comme si on pouvait tuer la Liberté. Cet actes terroriste est pour moi le plus grand aveux d'impuissance qui puisse être. En effet, ces barbares ne peuvent tellement rien contre la Liberté, notre Liberté, qui les insupporte, qu'ils en sont réduits à tuer maladroitement 12 personnes en vain, comme si ça pouvait changer quelque chose ! Comme si ça pouvait restreindre notre Liberté ! Ils sont décidément bien naïfs !

Ce que ce drame me dit, c'est que nous nous sommes un peu trop endormi dans notre petit confort. Je me souviens de ma propre lâcheté lors de l'affaire des carricatures de Mahomet, quand je n'aurais moi-même jamais osé m'impliquer autant que les gens de Charlie Hebdo pour défendre notre Liberté d'opinion et d'expression, et réclamer aux extrêmistes, comme les gens de Charlie l'ont fait, le droit de penser autrement qu'eux et de l'exprimer ouvertement. Eux ont eu ce courage-là, Je me souviens que j'avais trouvé ça "bien", "courageux" mais que moi même je n'étais pas pressé de prendre ce risque là. 

Eh bien j'ai eu tort.

Si nous avions tous revendiqué ensemble le droit de nous exprimer ouvertement, avec plus de visibilité et de force, si nous avions tous réclamé le respect de notre Liberté aux côtés de Charlie Hebdo, il ne se serait pas retrouvé tout seul, désigné comme cible pour les barbares. Nous aurions tous été une cible potentielle. Et la tâche des barbares en aurait été compliquée d'autant.

Pour que ces personnes, ces êtres humains valeureux, ne soient pas morts pour rien hier, nous devons nous réveiller, être plus vigilants à l'avenir, plus intransigeants avec les atteintes à la Liberté. Nous devons nous unir, nous rassembler, pour faire bloc contre ceux qui espèrent imposer leur idées étroites par la peur et la violence. Nous devons nous opposer aux menaces qui nous sont faites en faisant preuve d'insurection, tous ensemble, chaque fois que notre Liberté sera menacée. Résistons !

Pour commencer j'espère que Charlie Hebdo va survivre à cet attentat et continuer d'exister, et j'invite tous ceux qui sont du côté de la Liberté à s'abonner à ce journal dès que ce sera à nouveau possible. Nous sommes tous Charlie Hebdo. En tuant ces 12 personnes, c'est nous que ces barbares ont voulu tuer. C'est notre Liberté qu'ils ont tenté de restreindre. 

 

Ils ont tué, mais la Liberté ne peut pas mourir.

 

Les barbares ont tirer dans le tas, sans disctinction. Ceux qui ont été assassinés sont...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vita 14/01/2015 21:03

Bises de VITA

zazou 13/01/2015 21:31

Non, la liberté ne peut pas mourir. Elle a été blessée, gravement. Mais toujours elle s'est relevée.

Joe SKULL 08/01/2015 13:33

amitié et soutien en ce jour de deuil =(

Mahina 08/01/2015 11:56

merci pour ce texte Koulou

Koulou 08/01/2015 10:33

La seule façon de résister efficacement c'est de faire en sorte que cet attentat se produise l'inverse de l'effet recherché par les tueurs. Au lieu d'avoir peur et de nous diviser, au contraire, ouvrons-là d'avantage, et unissons-nous.