Présentation

  • : le monde de koulou
  • le monde de koulou
  • : le blog officiel de Koulou dessinateur BD - Auteur de la série "Le Monde de Titus" Publiée aux éditions Grrr...Art
  • Contact

Catégories

BT Titus de A à Z
BT dessins à Colorier
BT Dédicaces Maya 2
BT Dessins Donjoneux pikas
BT bestiaire fantastique
BT Cyrius illustration 1
BT Dessins BD Maya
BT fanart Titus
BT fan-arts divers
 
RT crayonné 1
BT cartes postales Gladyss
BT visages du monde alice 1
BT Carnets de Voyages drala
BT mâitre Messg de Service
BT chez les autres étranger 2
BT rien grd prêtre.

  .

.

BT 4 couv T2 en long1

.

 

Recherche

* * *

BT soltern1

Créez votre blog ?

Clic ICI

2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 23:11
Image Hosted by ImageShack.us
Le cédillus est un petit animal de la famille des rongeurs possédant certaines particularités. Tout d’abord, il possède des pattes palmées et peut respirer sous l’eau. Il peut également marcher a la surface et grimper aux arbres grâce à de petites griffes. Enfin, il possède de petites ailes lui permettant de voler sur de petites distances. Le cédillus est donc un animal pouvant se mouvoir dans les trois éléments, l’eau, l’air et la terre.
Le cédillus vit en couple. Leur période de reproduction débute avec l’automne. La gestation de la femelle dure tout l’hiver. Au printemps, les petits cédillus naissent, ressemblant à de petites souris sans poils. Au début de l’été, ils sont capable de marcher. Leurs ailes se développent alors pendant toute cette saison. Un an plus tard, les petits cédillus sont suffisamment robustes pour quitter le terrier ou le nid des parents. Ce sont des animaux très doux mais ayant beaucoup de prédateurs (dans les trois éléments) et ils n’ont pas les moyens d‘attaquer ou de se défendre.
La chair du cédillus, bien que comestible, n’a pas très bon goût. Par contre, sa docilité et sa beauté en font un animal de compagnie fort apprécié. C’est pourquoi les chasseurs essayent toujours de les prendre vivants. Toutefois, il est très difficile d’élever un cédillus si on le sépare de sa femelle ou de son mâle. A moins d’attraper un cédillus vivant dans le nid de ses parents.

« Si tu croises un cédillus et qu’il s’envole, la chance est avec toi ; Sinon reste sur tes gardes ! » Dicton populaire
texte tiré de l'Encyclopédie des Créatures de Vahal
auteur: Darklord d'Edenya
Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 22:53

Cliquez pour VOIR EN GRAND

Le Gallipanis est une créature nocturne d'une quarantaine de cm de haut qui peuple les régions tempérées de l'hémisphère nord. Il est doué du langage et se construit des abris en branchages dans les plus beaux arbres. Il se nourrit de champignons, de fruits, de baies, de fruits secs et de graines dont il se constitue des stocks dans des nids de pics verts abandonnés en prévision de la saison froide. Vous aurez le plus de chances de l'apercevoir les nuits d'été à la pleine lune où il gambade alors en groupe dans les clairières et les prairies. Le jour il sort peu et fait preuve d'une discrétion remarquable à cause des chasseurs qui le prennent trop facilement pour un lièvre. On prête au Gallipanis quelques pouvoirs magiques tels que la perception d'intrus à distance, la détection de passages dissimulés ou secrets et même une forme de téléportation instantanée. En effet, lorsqu'il est soudain en grand danger il peut disparaître instantanément dans un nuage de fumée pour réapparaître la seconde d'après dans son abris. C'est la raison pour laquelle aucun spécimen de Gallipanis n'a jamais pu être conservé en captivité. Lorsqu'un Gallipanis meurt, à la seconde où son âme quitte son corps ce dernier se mue en une nuée de papillons jaunes ou bleus ciel selon qu'il s'agisse d'une femelle ou d'un mâle.   

 

 

Repost 0
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 00:03

cliquez pour VOIR L'IMAGE EN GRAND

Le Basilic est un grand saurien rampant de la famille des dragons. Mais contrairement à ces derniers, les pouvoirs exceptionnels dont il est pourvu ne résident pas dans son souffle mais principalement dans son regard. En effet, s'il le désire, un Basilic peut vous pétrifier d'un simple regard à la seconde où vos yeux croisent les siens (à l'exception des morts-vivants). De plus, sa morsure est venimeuse ainsi que les extrémités des pointes de sa queue et de sa collerette. Pour couronner le tout lorsqu'il se sent en danger, sa peau sécrète alors aussi du venin. Ce dernier est absolument fulgurant et sans antidote, si bien qu'un seul contacte avec son épiderme sans protection vous tuera à coup sûr d'une mort quasi instanténée. Son souffle enfin, s'il n'est pas mortel est tellement nauséabon qu'il est difficile de le respirer sans être pris de vertiges et de nausées sévères.

  Image Hosted by ImageShack.us

Si le basilic à développé autant de protections au fil de son évolution, c'est qu'il se reproduit avec difficulté. En effet, sa femelle ne pond qu'un oeuf par année qu'elle met 3 mois à couver. Par ailleurs, le basilic à longtemps été la proie favorite des autres dragons. En réalité, les Basilics sont des cratures d'une grande intelligence qui n'abusent  guère de leurs capacités spéciales. Ils vivent en solitaire dans des coins extrèmement reculés sans préférence de climat. La plupart d'entre-eux parlent l'elfique ancien et parfois même d'autres langues. Ils ne sont pas particulièrement agressifs ni belliqueux, mais sont soucieux de leurs survie et sont donc très méfiants, ce qui coûte souvent la vie aux aventuriers qui croisent leur chemin.

Pour ma part, j'ai rencontré celui-ci lors de l'un de mes voyages dans une contrée très lointaine que j'ai promis de garder secrète en échange de ma vie... Je tiendrai ma promesse.

 

voir ce qu'en dit : l' Encyclopédie Wikipédia

Repost 0
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 23:22

img509/8793/gonzocouleurobpt6.jpg
 
Dans les plaines désertiques des lointaines terres du Sud on peut rencontrer un bien étrange animal: Le Gonzo. C'est un genre de grand chien sauvage à tête de cheval. Il n'a pas l'odora surdéveloppé des chiens, mais son long cou et son ouïe perçante lui permettent de contrôler un vaste espace autour de lui. Il est plus grand qu'un chien, même gros, mais tout de même trop petit pour servir de monture à un humain (si toutefois c'était envisageable). Lorsqu'il est redressé comme ici, ses yeux arrivent à la hauteur de ceux d'un homme de taille moyenne, (et croyez-moi ce n'est pas rassurant de se retrouver face à cette bête-là qui vous fixe droit du regard !). Ses canines imposantes ont tôt fait de vous rappeler qu'il n'est pas herbivore. Ces animaux sociables vivent en meute d'une dizaine d'individus et se nourrissent essentiellement de charognes qu'ils confisquent aux vautours. Quand les carcasses abandonnées se font plus rares ils chassent les rongeurs qui abondent dans les hautes herbes de cette région. J'ai ainsi pu observer l'un d'entre eux avaler près de 20 rats des champs en une seule nuit. Les Gonzos usent d'un grand éventail de grognements et de gémissements pour communiquer entre eux, mais le plus caractéristique chez eux est leur aboiement: un cri bref, plus aigu et plus plaintif que celui du chien. Ils ne sont pas agressif gratuitement et hésiteront à s'en prendre à quelqu'un de leur taille, mais si la nourriture manque et si la victime est seule... Comme on dit là-bas, un gonzo seul n'attaque pas un mouton mais deux gonsos ensemble risquent bien de tuer le troupeau !

 

Repost 0
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 00:13

Lors de notre expédition à la recherche de Bardoll Némolgull et ses compagnons, nous nous sommes égarés dans une grande plaine marécageuse qui s'étendait sur des kilomètres. C'est dans cet environement particulier que j'ai vu mon premier Spatulodonthe. Un énorme mammifère au pelage verdâtre dont les canines supérieures se développent en dehors de sa gueule en forme de spatules. Elles lui servent à fouiller la vase à la recherche d'écrevisses dont il est friant.

Le Spatulodonthe est parfaitement adapté à son environnement. A terre, c'est un animal plutôt pataud et lent, mais une fois dans l'eau c'est un excellent nageur grâce à ses pattes terminées par de gros doigts palmés. Les Spatulodonthes sont herbivores et vivent en troupeaux d'une vingtaine d'individus. Ils sont plustôt d'un tempérament paisible mais ont horreur d'être dérangés et peuvent se montrés très agressifs dans ces cas-là, notamment lorsque des petits se trouvent parmi eux. Se sont aussi les champions de l'apnée. Un Spatulodonthe peut en effet rester près de 20 mn sous l'eau avant de devoir remonter pour respirer. Il n'est pas rare qu'ils se servent de cette capacité pour renverser les embarcations qui traversent leur territoire un peu trop près des jeunes ou des femelles. En outre, avec leur pelage qui ressemble à s'y méprendre aux herbes du marais, surtout quand ils sont dans l'eau, on passe facilement trop près d'eux sans les voir.  D'où les attaques qui en découlent et qui sont à l'origine de leur réputation d'agressivité.

 

  

Repost 0