Présentation

  • : le monde de koulou
  • le monde de koulou
  • : le blog officiel de Koulou dessinateur BD - Auteur de la série "Le Monde de Titus" Publiée aux éditions Grrr...Art
  • Contact

Catégories

BT Titus de A à Z
BT dessins à Colorier
BT Dédicaces Maya 2
BT Dessins Donjoneux pikas
BT bestiaire fantastique
BT Cyrius illustration 1
BT Dessins BD Maya
BT fanart Titus
BT fan-arts divers
 
RT crayonné 1
BT cartes postales Gladyss
BT visages du monde alice 1
BT Carnets de Voyages drala
BT mâitre Messg de Service
BT chez les autres étranger 2
BT rien grd prêtre.

  .

.

BT 4 couv T2 en long1

.

 

Recherche

* * *

BT soltern1

Créez votre blog ?

Clic ICI

22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 09:27

A leur arrivée sur le Grand continent, les Snogards ont creusé un fossé et dressé une palissade autour de leur camp pour se protéger des attaques surprises et des bêtes sauvages. Ils ont ensuite monté des tentes pour se loger, qu'ils remplacent petit à petit par des bâtiments en dur. Ils n'ont pas encore inventé la brique de terre sèche ni la pierre de taille, ni la maçonnerie de pierre sèche (comme chez LG)  puisqu'ils vivaient dans des carapaces de tortues géantes, aussi ont ils opté pour une architecture des plus simple inspirée des techniques avec lesquelles ils réduisaient les ouvertures des carapaces. Une charpente en bois délimite les arrêtes du bâtiment et ses ouvertures. Les murs et plafonds sont formés de branchages entrelacés, le tout est recouvert de torchis argileux. Ils ont commencé par construire les bâtiments collectifs, chacun s'occupant ensuite de construire lui-même sa maison familiale.

 

On voit ici Titus et sa famille prenant un repas avec les siens dans la salle commune en cours de construction. Salle qui sera plus tard équipée de tables et de bancs et servira à ceux dont la maison ne comporte pas de salle à manger. Les murs  ne sont pas encore recouverts d’agile.

Ce mode de construction ne permet pas de monter au delà d'un étage. D’ailleurs, le recours aux étages n’est dû qu’au manque d’espace dans l’enceinte. Par le passé, on aurait plus volontiers étendu le bâtiment en surface plutôt qu’en hauteur. repas famille Titus p14 

     image extraite de la page 14. Cliquez ici ppur voir plus de détails encore


Les maisons snogardes sont des plus simples, pour occuper le moins d'espace possible dans l'enceinte du village mais aussi parce que l'habitude est de vivre un maximum dehors. Ainsi la maison basique comporte une pièce cuisine, et une pièce chambre commune, plus ou moins grande selon le nombre d’habitants. Dans la cuisine on trouve la cheminée, un plan de travail, le chaudron, des poteries et ustensiles divers ainsi que des étagères. Il n'y a évidemment pas d'eau courante. Il faut aller chercher l'eau chaque jour au fleuve avec le chaudron ou un vase.  La chambre est pourvue de lits superposés pour loger un maximum de gens dans un minimum d'espace. Quand la famille est assez riche pour se l’offrir, la maison comporte une salle à manger équipée de table bancs et tabourets, la chambre est alors à l'étage.

Le sol des rez de chaussées est en général est en terre battue, ou recouvert de sable, parfois carrelé (sans joint) pour ceux qui en ont les moyens. Les sols des étages sont décorés de tapis en feuilles tressées ou en tissages.

On accède à l’étage, selon les maisons, soit par un escalier extérieur (peu pratique quand il pleut) soit par une échelle  intérieure (mais l’ouverture nécessaire dans le plafond réduit d’autant la surface disponible à l’étage).  

Les dômes sur les toits abritent les greniers où sont stockées les provisions, à l’abri des rongeurs. Limperméabilité des toits est assurée par une couche d'argile qu'il faut régulièrement entretenir. 

 


Les affaires de chacun sont rangées dans des coffres en osier ou des sacs en toile dans les chambres. Pour les activités d’artisana dommestique (filage, tissage, couture, poterie, vanneries etc…) on travaille en plain air ou bien on a recours aux salles communes où d’ailleurs le matériel est entreposé quand on ne s’en sert pas. Pour l'artisana plus professionnel, chaque artisan aura son propre local.

 

Les murs des bâtiments sont percés de fentes d'aération permettant de laisser entrer la lumière et de voir à l'extérieur. Ces fentes peuvent être fermées par des volets en bois emboîtables. Les plus aisés ajouteront une plus grande ouverture dans l'un des murs de la salle à manger, qui sera aménagée d'un moucharabieh amovible, (panneaux de bois percés de trous décoratifs permettant de voir au dehors sans être vu).

 


 

Ce mode de vie collectif prive tout le monde d’intimité, ce qui complique la vie des amoureux qui n’ont guère de lieux ou se retrouver. Les enfants ne quittent le foyer parental pour leur propre maison qu’une fois mariés, si bien que, pour permettre à chacun de mieux se supporter, des maisons des jeunes ont été crées permettant aux adolescents de loger ailleurs que chez leurs parents quand l’un des deux partis le souhaite. Ces maisons sont régies par des règles particulières et encadrées par des adultes mais j’en reparlerai plus en détail dans un prochain article.         

 

 

Repost0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 23:04
Lydie Martin qui dessine aussi et vient de lire L'ïle aux Tortues m'a fait un bien joli fanart titusien. Je me devais de vous le montrer ici. N'est-ce pas qu'il est mimi ? Je trouve que ses petits personnages ont tout à fait l'air de faire partie du monde de Titus. Comme des Drulls d'un nouveau genre.


 

Repost0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 09:25
La Cité Héllénide à sa grande porte, comme toute cité digne de ce nom. L'encadrement et le fronton sont en pierre de taille, le reste en briques d'argile séchées au soleil, (peut-être en argile cuite pour la couche extérieure, j'y réfléchis encore) ...

Une case bien difficile que j'ai recommencée plusieurs fois en changeant le point de fuite. Du coup elle m'a pris une journée à elle seule.


Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 12:02
Un peu après avoir créé ce blog j'ai été flâner sur les blog des autres dessineux du web, histoire de voir un peu ce qui se faisait. C'est là que j'ai découvert les petits dessins super mimi de Marie Margo et son Gribouillblog. Bien qu'à l'époque sont style nétait pas encore aussi maîtrisé et affirmé qu'aujourd'hui, j'ai tout de suite trouvé qu'elle avait beaucoup de talent. Je vous invite à prendre le temps de tourner toutes ses pages en commençant par les plus anciennes, vous verrez que, même quand sont trait était encore maladroit, il était déjà super mimi, super expressif et surtout,  plein de vie ! C'est tout ce que j'aime.
aussi comme je suis tombé amoureux de cette petite bonne femme virtuelle, et que cet amour tient toujours (j'ignore s'il est réciproque hélas, hu hu) je lui ai fait un petit fanart.




J'adore notamment la façon dont elle fait les cheveux. Ceux que moi je dessine sont bien moins fluides et évoquent bien moins les vrais cheveux (c'est sûrement parce que c'est une fille, les filles, ça s'y connais drôlement en cheveux).
Le plus époustoufflant à mes yeux, c'est qu'en plus elle a à peine plus de 20 ans. Or moi, à cet âge-là, j'étais loin de dessiner aussi bien qu'elle. Bref pour peu qu'elle se trouve un(e) bon scénariste, (ou qu'elle se mette à nous pondre de bonnes histoires) je suis sûr qu'une belle carrière de dessineuse s'ouvre à elle. D'ailleurs elle a déjà commencé à être publiée. On lui souhaite plein d'autres publications et tout le succès qu'elle mérite.

Repost0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 17:39
Un petit dessin retrouvé dans mes cartons. Il a servi à un avatar pour un blogueur d'Over-Blog je crois me souvenir.

Repost0