Présentation

  • : le monde de koulou
  • le monde de koulou
  • : le blog officiel de Koulou dessinateur BD - Auteur de la série "Le Monde de Titus" Publiée aux éditions Grrr...Art
  • Contact

Catégories

BT Titus de A à Z
BT dessins à Colorier
BT Dédicaces Maya 2
BT Dessins Donjoneux pikas
BT bestiaire fantastique
BT Cyrius illustration 1
BT Dessins BD Maya
BT fanart Titus
BT fan-arts divers
 
RT crayonné 1
BT cartes postales Gladyss
BT visages du monde alice 1
BT Carnets de Voyages drala
BT mâitre Messg de Service
BT chez les autres étranger 2
BT rien grd prêtre.

  .

.

BT 4 couv T2 en long1

.

 

Recherche

* * *

BT soltern1

Créez votre blog ?

Clic ICI

28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 23:27

La conquête des étoiles? Tu parles !

Cliquez pour Voir EN GRAND

Feutre tubulaire sur papier lavis technique. Euh... ou papier machine... ? Me souviens plus !

Articles associés précédent / Suivant

Repost0
28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 00:46

img505/1269/troupiernaindebaseobqe4.jpg

 

Un bon vieux nain de Base comme je les aime... Pas Vous?

Comment ça, il a pas l'air fute fute ?  

Repost0
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 23:12

Les snottlings sont les plus petits des goblinoïdes. Comme leurs cousins ils ont la peau verdâtre. Ils ne sont pas vraiment dangereux du fait de leur petite taille, mais comme ils sont casse-pieds, chamailleurs et qu'ils ont les dents bien pointues, ils peuvent quand-même êtres très gênants. D'autant  qu'ils sont presque toujours nombreux.  Ils sont trop indisciplinés pour obéir au moindre chef, fusse-t-il orque. Chez eux c'est le règne de l'anarchie la plus complète. Tout le monde vit tout nu (les vêtements c'est chiant ! ça se salit, ça se troue... pas besoin !) et chacun n'en fait quà sa tête. Ils aiment rire de tout et se moquer de tout le monde, et c'est encore plus drole si ça finit par pipi caca prout ! Je n'ai pas encore vu de snottling fille et j'ignore totalement d'où ils viennent et si ils se reproduisent, comment ? Une chose est sûr, ils sont nombreux dans le sillage des orques des gobelins et des trolls.

 Voir aussi ICI

Repost0
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 00:32

cliquez pour VOIR EN GRAND

Illustration coloriée en environ 6h00 sur photoshop 6.0. J'ai tenu compte du fait que cette bataille se déroule au printemps pour mes choix de couleurs.

Voir le Noir et blanc avec l'histoire >> ICI

 

Repost0
24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 23:13

Au cours de la décennie 1212 -1222 le Royaume Nains dû faire face à d’incessantes incursions orques sur son territoire. Poussées pas la rudesse du climat et confrontées à des pénuries alimentaires répétées, les tribus orques frontalières prirent la fâcheuse habitude d’aller s’approvisionner dans les régions naines voisines. Ce fut une période très dure pour les nains qui n’étaient pas préparés à une telle éventualité. Certes le Royaume comptait un grand nombre de places fortes interdisant au orque toute conquête, mais elles étaient bien incapables d’empêcher les pillages répétés.

 

Excédés par cette situation insupportable les nains ne tardèrent pas à réagir et se lancèrent bientôt dans une campagne de représailles sans précédent. Fermement décidés à en finir une bonne fois pour toutes avec la menace orques, plusieurs armées furent mobilisées, équipées et entraînées avant d’être lancées à la conquête du vaste territoire des Peaux-Vertes. On voit ici un épisode décisif de la désormais célèbre bataille de Gorak-Doum qui eut lieu en au printemps 1213. Profondément enfoncée sur les terres orques, la 7ème armée du Général Tamdang Kasador fut attaquée par surprise sur le plateau de Gorak-Doum par les orques d’Hormak sans Pitié. Les orques, dissimulés en grand nombre dans un sous bois, en surgirent si vite pour fondre sur la colonne naine que ces derniers n’eurent pas le temps de former la ligne. Le premier choc fut terrible pour les jeunes recrues naines si bien que rapidement, la panique gagna les troupes Royales et les orques prirent l’avantage. A cet instant, tandis que la plupart des nains commençaient à fuir et que le pire était à craindre, dans un élan de bravoure incroyable, le jeune général Kazador arracha une hache des mains d’un de ces hommes  et s’élança à l’attaque des orques en haranguant ses troupes.  Sont courage et sa fureur dans la mêlée furent tels que les soldats qui se trouvaient à ses côtés en furent grandement impressionnés et s’élancèrent bientôt à sa suite oubliant la peur qui les tenaillait une seconde avant. D’autres les imitèrent, tant et si bien que bientôt la tendance fut inversée : Les nains ne fuyaient plus ! Ils faisaient face. Bien mieux équipés que les Peaux-Vertes, les troupes naines finirent par l’emporter mais au prix de lourdes pertes et d’un combat acharné. A l’issue de ce jour sanglant, tous témoignèrent que sans la bravoure et la présence d’esprit du Général l’issue de la bataille de Gorak-Doum aurait été fatale pour la 7ème armée. 

  Cliquez pour VOIR EN GRAND

 

Par la suite, fort de cette victoire qui l’auréola de prestige, Tamdang Kazador devint très populaire dans tout le royaume et tous voulaient combattre sous ses ordres. Il se montra bon stratège en remportant de nombreuses autres victoires si bien qu’en février 1218 il se vit confier le commandent de toute la campagne. Sous ses ordres, les choses allèrent bon train. C’est ainsi qu’en septembre 1222 le tiers du pays orques était conquis. Les deux tiers restants, entièrement recouverts d’un massif forestier impénétrable, à l’intérieur duquel il est difficile de faire progresser une armée et quasiment impossible d’en dénicher les orques, restèrent la propriété de ces derniers.

 

Quelques années plus tard, un autre général du nom de Morgoll Hazgull tenta de conquérir cette région. Mais, malgré tous les efforts qu’il déploya et les moyens importants qui furent mis à sa disposition, la région resta inconquise. Plusieurs des ses armées ne revinrent jamais de la Grande Forêt Orques et il périt d’ailleurs avec l'une d'elle. Avec lui périrent aussi les espoirs nains de venir à bout de cette dernière portion sauvage de territoire et ils abandonnèrent le projet. Cependant, suites à la leçon qu’ils avaient reçu de Tamdang Kazador, les orques cessèrent leur campagne de raids répétés dans le Royaume, préférant s’en prendre désormais aux humains lorsque la nourriture viendrait à manquer.

  

                                                      voir la version En Couleur

 

Repost0