Présentation

  • : le monde de koulou
  • le monde de koulou
  • : le blog officiel de Koulou dessinateur BD - Auteur de la série "Le Monde de Titus" Publiée aux éditions Grrr...Art
  • Contact

Catégories

BT Titus de A à Z
BT dessins à Colorier
BT Dédicaces Maya 2
BT Dessins Donjoneux pikas
BT bestiaire fantastique
BT Cyrius illustration 1
BT Dessins BD Maya
BT fanart Titus
BT fan-arts divers
 
RT crayonné 1
BT cartes postales Gladyss
BT visages du monde alice 1
BT Carnets de Voyages drala
BT mâitre Messg de Service
BT chez les autres étranger 2
BT rien grd prêtre.

  .

.

BT 4 couv T2 en long1

.

 

Recherche

* * *

BT soltern1

Créez votre blog ?

Clic ICI

23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 01:02

Ils constituent une des innombrables espèces qui forment le Petit Peuple. Petites boules ventrues recouvertes de poils verts d’une vingtaine de centimètre de haut et presque autant de large, les Ghnudulls sont passés maîtres dans l’art de se faire prendre pour des touffes d’herbe. C’est pourquoi rares sont ceux d’entre-vous qui en ont vus. Pourtant, les Ghnudulls sont encore nombreux dans la nature.  Et pour qui sait observer avec attention, ils sont une source perpétuelle d’émerveillement. Ils se promènent en générale dans les prairies et les clairières en groupes de 10 à 20 individus tous âges confondus, à la recherche de leur nourriture. C’est là leur activité principale, pour ne pas dire la seule. Car le Gnudull mange, il mange beaucoup. Il mange même quasiment tout le temps. Le Ghnudull n’aiment rien plus que manger. Ah si… Dormir ! Le Gnudull, quand il est enfin rassasié, adore faire une bonne sieste. Des gens on ne peut plus normal en fait ces Ghnudulls, non ? Ils se nourrissent principalement de fourmis, de vers de terre et, en règle générale, de tout ce qui se trouve au sol, que ce soit rampant, gluant, croustillant, végétal ou animal. Leurs mets de prédilection sont les escargots. Chacun de vous aura sûrement déjà trouvé dans son jardin où ailleurs des coquilles vides de ces mollusques. Et bien il y a fort à parier que c’est là l’œuvre d’un groupe de Ghnudulls en vadrouille.

 

  Cliquez pour VOIR EN GRAND

 

Dès qu’un danger survient, s’ils ne peuvent pas fuir sans se faire remarquer, les Ghnudulls se blottissent en boule n’exposant aux regards que leur dos couvert de long poils verts ressemblant à s’y méprendre à de l’herbe. C’est ainsi qu’ils ont traversé les époques sans trop de problèmes. Il est à noter que leur pelage change de couleur avec les saisons. En temps de sècheresse il jauni, et il est plus vif et plus clair au printemps, tandis qu’en hivers, il vire au vert foncé voir même au marron. Les Ghnudulls ont un langage complexe composé de chuintements variés dont la succession lors d’une discussion évoque le vent dans les hautes herbes. Bien qu’intelligents et sociables donc, les Ghnudulls ne se construisent pas d’habitat. Ils se contentent de se réfugier dans les terriers des autres animaux qui tolèrent leur présence car ils tiennent chaud. Sont-ils la proie des renards, belettes, blaireaux et autres carnivores ?  Eh bien il semblerait que non. Pour une raison que j’ignore, la plupart des prédateurs ne les attaquent jamais. Il n’y a guère que les Rapaces qui s’en prennent à eux lorsque leur gibier habituel vient à manquer.

Ils sont d’un naturel méfiants et soupçonneux. Ils n’aiment pas la compagnie des autres espèces, fussent-elles membres elles aussi du Petit Peuple. Pour cette raison, je ne sais pas grand chose de plus sur eux, car même mes amis fées n’ont pas pu m’en dire d’avantage.

 

 

 

 

précédent < article associé > suivant

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zordar 24/09/2006 22:44

Ce qui est sur c'est que je ne partagerais pas un repas avec eux !

Koulou 24/09/2006 23:07

Ah tiens? Toi non plus ? ! 

Riff 24/09/2006 21:53

s'ils se mettent en boule dès qu'un danger survient, je crains que leur survie ne soit préciare en milieu urbain!! avec toutes ces tondeuse à gazons!!

Koulou 24/09/2006 22:33

En effet, ce pourquoi ils évitent autant que possible d'approcher les zones habitées par l'Homme.

pipo 24/09/2006 18:55

Je n'en ai pas ds mon jardins.Je ne crois pas qu'ils aiment les chiens.

rosecelavi 24/09/2006 15:32

Voilà enfin une explication rationnelle ! Cela fait des mois que je me creuse la tête à essayer de comprendre ce qui a pu se passer ce jour là... Nous venions de piquer une tête dans le Lac d'Aiguebelette, puis... voulant me faire secher au soleil, je m'allongeais sur le dos, dans l'herbe, et m'assoupis. Je venais de rejoindre les bras de Morphée quand je sentis au creux de mes reins, comme une bosse, puis deux, qui se déplaçaient, remontant entre mes épaules, redescendant le long de ma colonne vertabrale. Je n'osais ouvrir les yeux. J'étais pétrifiée par cette sensation de massage qui parcourait mon corps. Quand je me suis levée, j'ai aperçu quelque chose qui ressemblait à deux touffes d'herbe qui se déplaçaient. J'avais mis ça sur le compte du surmenage et d'un certain produit que l'on m'avait fait goûter en me disant "tu verras, avec ça, tu vas planer"...

Koulou 24/09/2006 16:32

Ha ha ! en effet ! tu as dû être drôlement surprise !

celineuh 24/09/2006 14:11

Et par hasard ils mangeraient pas des champignons aussi? Parce que mince, ils sont pas faciles à trouver ceux là aussi!!!
Autrement, cet article me fait penser à un livre très original et remarquablement illustré : Le livre secret des gnomes de Rien Poortvliet et Wil Huygen.
Extraits : "Le gnome est si imprégné et pénétré de l'harmonie de la nature qu'il ne comprend rien à l'agressivité et à la cruauté humaine."
"La retouche au pinceau des papillons endommagés requiert un sens artistique raffiné"...
Bon dimanche!

Koulou 24/09/2006 16:30

Oui je connait ce livre il est magnifique, plein de poésie et en plus c'est un petit traité d'écologie. Un modèle assurément !