Présentation

  • : le monde de koulou
  • le monde de koulou
  • : le blog officiel de Koulou dessinateur BD - Auteur de la série "Le Monde de Titus" Publiée aux éditions Grrr...Art
  • Contact

Catégories

BT Titus de A à Z
BT dessins à Colorier
BT Dédicaces Maya 2
BT Dessins Donjoneux pikas
BT bestiaire fantastique
BT Cyrius illustration 1
BT Dessins BD Maya
BT fanart Titus
BT fan-arts divers
 
RT crayonné 1
BT cartes postales Gladyss
BT visages du monde alice 1
BT Carnets de Voyages drala
BT mâitre Messg de Service
BT chez les autres étranger 2
BT rien grd prêtre.

  .

.

BT 4 couv T2 en long1

.

 

Recherche

* * *

BT soltern1

Créez votre blog ?

Clic ICI

20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 23:06

cliquez sur l'image pour la voir en grand

Les villes héllénides sont toutes des cités état, ce qui complique assez la gestion du pays dans son ensemble. Chacune possède son propre système de poids et mesures et frappe sa monnaie. Il existe de ce fait, dans chaque cité, des tableaux de conversion compliqués. Le régime politique en vigueur dans tout le pays est la monarchie parlementaire. Chaque ville est dirigée par une reine qui gouverne assistée par un parlement d'élus. Mais l'implication réelle du parlement dans les affaires de la Cité dépend en fait du bon vouloir de la reine. Le vote est obligatoire mais seules les femmes de plus de 25 ans ont le droit de voter. Ce sont les élues qui s’occupent de rendre la justice au palais royal.

 
Aucune femme n'est moralement tenue d'avoir des enfants mais la contraception n'étant pas encore au point, elles en ont pratiquement toujours (de 6 à 12 dans leur vie en moyenne). Les femmes sont majeures à 16 ans, les hommes à 21 ans, bien qu’ils n’accèdent en fait jamais à une véritable majorité. La famille héllénide s'organise autour de la femme. Il est d'usage d'avoir un seul mari mais le fait d'avoir des amants ne fait pas scandale, tandis qu'il est fermement interdit aux hommes d'être infidèles à leur épouse. Les enfants portent le nom de la mère. Toutes les tâches ménagères du foyer incombent aux hommes tandis que les femmes s'occupent de leurs jeunes enfants tant qu'elles en ont envie puis se consacre à leur carrière. A travail égal, les hommes sont moins payés que leurs épouses et d'une manière générale, sont moins bien considérés que les femmes dans la société. Naturellement, tous les métiers considérés comme prestigieux et tous les postes à responsabilités reviennent aux femmes tandis que les métiers et travaux pénibles échoient aux hommes. Le salaire des hommes est d'ailleurs versé à leur épouse, considérant qu'ils sont de mauvais gestionnaires. Il est rare qu'un homme poursuive ses études au-delà du primaire. Certains vont jusqu'au collège mais quasiment aucun n'accèdent à l'université.

 

Les Héllénides ne pratiquent pas l’esclavage, pour autant, il existe dans leur système judiciaire une peine qui s’en rapproche. Les Condamnés à cette peine sont contraints de « réparer » leur crime en travaillant jusqu’à un maximum de 10 ans (selon la gravité du crime) pour la famille de la victime ou pour la Cité s’il n’y a pas de plaignant (c’est le cas des prisonniers de guerre s’ils n’ont tué personne). Les condamnés à cette peine sont appelés les « endettés » (familièrement, les zendètes) ils ont quasiment les mêmes droits que les hommes « libres » mis à part le choix de leur travail et employeur. On leur tatoue un signe indiquant la durée de leur peine car il n’est pas permis de faire endurer ce châtiment à quelqu’un plus de dix années au total dans toute sa vie.

La justice héllénide bannit la peine de mort, les femmes considérant qu’ayant reçu le pouvoir de donner la Vie, il serait contradictoire qu’elles donnent aussi la mort par décision judiciaire. La mort d’un ennemi au combat étant considéré comme une fatalité regrettable mais inévitable.

 

La population étant difficile à nourrir correctement toute l’année, les gens dont le surpoids est visible son soumis à l’amende.
                                              * * * * * * * 
La société héllénide n'est pas idylique, c'est juste une société assez proche de ce que fut la nôtre dans son passé, mais... Le fait est que toutes les inégalités auxquelles on est habitué depuis des siècles nous sautent beaucoup plus clairement aux yeux quand on inverse les rôles des hommes et des femmes. Ainsi, ce travail d'imagination tout simple pourtant, me fait prendre conscience qu'en tant qu'homme on a toujours eu tous les droits et accès à tous les privilèges sous nos lattitudes, ce qui n'est malheureusement pas le cas des femmes. J'ignore pourquoi nous avons accepté celà mais je suis sûr qu'on a tout à gagner à prendre conscience des inégalités qui restent et à les éliminer.  
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Koulou - dans Saga Titus
commenter cet article

commentaires

Anissina et ses elféebulations 21/11/2008 02:14

Koukou Koulou, bein tiens tant que je t'ai sous la main, je me suis permis de te piquer ton image, je sais que tu es au festival ce week-end, tu ne m'en veux pas ? Je l'enlève sinon... J'ai mis un lien aussi, tiens c'est là, si tu veux voir...
Bises elfiques

Koulou 21/11/2008 02:23


Oh mais tu fais bien, je suis sûr que c'est pour la bonne cause ! bises trollesques...


Sombrelün 07/11/2008 11:23

Oulà! Je viens de voir au combien j'ai massacré l'othorgraphe dans mon précédent commentaire, mille excuses...J'ai réussi à remettre la main sur les références de ce livre:c'est "La jeune fille et les clones", de David Brin. Bonne lecture! ;)

Koulou 12/11/2008 09:02


Pas grave pour les fautes, j'en fais aussi pas mal. Cool pour le livre, je note. j'espère que je le trouverai facilement.


Jim 02/11/2008 21:26

Merci pour toutes ces précisions sur la civilisation des héllénides ^^ Il est vrai que le contraste est plus saisissant lorsque l'on ne fait que changer le projecteur de sens ^^

Sombrelün 26/10/2008 14:51

J'avais lu un boucain qui se passait dans une société matriacale, et il y avait aussi plein de trucs comme ça.Les hommes n'vaient pas le droit de se battre, étaient relélgué au bas de la société, mais ce que j'vais surtout aimé, c'était pour les selles à cheval. Les femmes montaient à califourchon et les hommes en amazone, sur des selles spéciales pour "pas qu'ils aient mal".Je ne me souvient plus du titre (ou que très vaguement) et encore moins de l'auteur, dommage...

Koulou 27/10/2008 15:42


un bouquin que j'aurai été curieux de lire. Bah c'est pas grave. J'ai aussi souvent du mal à retenir les titres et les auteurs des livres et des films qui m'ont
intéressés.


gry 26/10/2008 00:24

jsuis bien deçu des femmes: elles sont pas plus intelligentes que les hommes à ce que je vois... alors restons comme nous sommes ! les hommes au boulot les femmes sous le bureau et le monde sera plus beau... tu vois bien que si elles ont tous les droits, elles font des gosses et nous faut qu'on bosse deux fois plus... c'est pas possible ça ! ça me révolte! et en plus faut qu'on se taise! c'est un peu trop polémique ton truc, en plus je constate que tu as beaucoup de fans au féminin et je m'demande si tu serais pasz un peu démagogue pour séduire encore un peu plus ton public....

Koulou 26/10/2008 10:49


Ha ha... Tu as raison, c'est horribe ! Tiens, j'arrête la BD. C'est bien trop compliqué tout ça !